Tous à pied
Projet mobilité douce en milieu scolaire à Novion (France)
Article | Etude de cas |

Projet mobilité douce en milieu scolaire à Novion (France)

Service : Animations Publics : Enseignant, Particulier, Piéton, Pouvoir public Projets : Chemins des écoliers, Soutien aux Groupes Locaux Sentiers et Piétons Thématiques : Aménagements, Marche utilitaire, Mobilité, Scolaire, Sécurité routière, Voiries

Tous à Pied s’exporte ! Afin de répondre à des problèmes de mobilité et sécurité aux abords de l’école, la Commune de Novion-Porcien (village de Champagne-Ardenne) a souhaité mettre en place un projet en mobilité douce.

Le but de ce projet était de changer certains modes de comportements en faveur de la mobilité douce et d’améliorer la sécurité aux abords de l’école.

Ce projet a été mené sur une année scolaire en collaboration avec Vent d’Houyet Académie et Eco-Territoire (association française). Tous à Pied a initié le projet et réalisé les animations, analyses de terrain, réflexion autour des problèmes de circulation et sécurité, aide dans le choix des solutions et décisions à prendre.

Ce sont les élèves de CM1et CM2 de l’école du village qui ont déterminé les améliorations en terme de mobilité douce et de sécurité aux abords de leur école.

© Sentiers.be

Ce sont eux qui ont proposé des solutions à la municipalité pour contrer les difficultés et … le 24 avril 2015, lors de la fête marquant la fin du projet, le résultat fut surprenant :

  • Un chemin a été entretenu et réaménagé, le pont réparé et sécurisé.
  • Deux panneaux indiquant la vitesse à 30km/h ont été placés.
  • Une personne travaillant pour la mairie aide à la traversée du passage piéton matin, midi et soir.
  • Un passage pour piéton sur la route de Saulce-Monclin a été créé.
  • Un parking à vélo dans l’enceinte de l’école est mis en place.
  • Le stationnement durant le temps de midi avec un « arrêt-minute » sur les zèbras devant l’arrêt de bus peut se faire.
  • Dans le long terme, lors d’une modification de la place (parkings face à l’école), l’utilité de créer une bande piétonne dans le parking se fera.
  • Le passage piéton face à l’école fut déplacé ; le précédent était trop proche d’un tournant, et une réflexion est en cours pour y élargir le trottoir.
  • Un trio de grands crayons en bois a été confectionné par un menuisier local et les élèves les ont peints et ils ont aidé à leurs mises en place. Ceci afin d’encore mieux annoncer la présence de l’école et donc d’inciter à ralentir.

© Sentiers.be

L’investissement important de la part des élus locaux a permis de répondre aux besoins de leurs citoyens. C’est un bel exemple pour de nombreuses communes belges.

Comme pour de nombreux projets, c’est l’enthousiasme des enfants, la motivation, l’implication des décideurs politiques et l’étroite collaboration entre les associations qui ont permis qu’un tel projet puisse se concrétiser.

Tous à Pied et Vent d’Houyet Académie ont transmis la suite du projet à Eco-Territoires dans le but de finaliser et pérenniser ce beau projet.

En conclusion, ce fut une expérience intéressante pour Tous à Pied en terme d’échanges de pratiques transfrontaliers. En gage de remerciement, voici les paroles d’un membre de la Mairie : « C’est la justesse de l’analyse de la situation et l’expérience belge qui a permis de semer de petites graines pour qu’ensuite nous y veillions et apprenions à les développer ».

Si vous connaissez des écoles intéressées par la mise en place de projets similaires, contactez-nous : Gaëlle Cassoth – 081/390.712 ou 0475/299.154 – gaelle.cassoth@tousapied.be