Tous à pied

Le tilleul : l'arbre à tisane

Un arbre au féminin : philyra (qui signifie tilleul en grec) était la mère de centaure Chiron et enseigna aux hommes l’usage des plantes médicinales. C’est un arbre protecteur, qui offre le refuge de son tronc creux. Symbole de l’amour maternel, il soigne les humains avec ses fleurs, mais pas que….

Très mellifère, il est une source abondante de nectar pour les abeilles de nos régions, qui ne se contentent pas de visiter le fond des coroles (fleurs), elles raffolent également du miella, produit par les pucerons, qui installés sur une feuille aspirent la sève de l’arbre et rejettent cette substance si douce et sucrée (surtout quand on dîne du tilleul), vous n’en croyez rien ?

Avez-vous déjà eu l’occasion de déguster du miel de tilleul ? Lors de sa production, miella et nectar s’entremêlent dans le système digestif de nos abeilles, ce qui lui confère ce goût si particulier.

Ce n’est pas tout ! Ses fleurs renferment également du mucilage, des tanins, des gommes, des sucres et des vitamines. Utilisées encore aujourd’hui en cas de migraines, spasmes gastriques, vertiges, et j’en passe.

La forme d’utilisation la plus commune reste la tisane, pour son gout bien sûr et l’alternative parfois méconnue qu’elle offre aux somnifères.

En Belgique vous rencontrerez le Tilleul à « larges feuilles » et le tilleul à « petites feuilles », tous les deux ont des feuilles en forme de cœur, mais comment les différencier ? 

Le tilleul à petites feuilles :

Il possède des bourgeons à deux écailles, la face supérieure de la feuille est glabre (sans poils), tandis que la face inférieure est parcourue de petits poils roux.

Le tilleul à larges feuilles :

Il possède des bourgeons à trois écailles, les deux faces de la feuille sont poilues (la face inférieure est parcourue de petits poils blancs.

A vous de jouer, tilleul à petites, ou grandes feuilles ?