Tous à pied

Bois mort sur pied

Le saviez-vous ?!

Les arbres morts, toujours sur pied ou couchés sont indispensables à la biodiversité !

En effet, dans une forêt, le bois mort a souvent été négligé, jugé inesthétique ou encore synonyme d’une forêt « malade » mais il n’en est rien. Explorons ensemble ce qu’offre le bois mort à la faune et flore de nos régions.

Le bois mort se rencontre sous différents aspects (couché, sur pied, présentant des cavités…), ce sont autant de possibilités pour la faune et la flore d’en profiter !

Des rapaces comme la buse variable y trouveront un perchoir adapté à l’observation des petits mammifères environnants.

Des oiseaux comme le pic se régaleront des insectes xylophages (qui se nourrissent de bois) qui colonisent le bois mort.

Des champignons tels que les polypores se développeront sur les troncs.

Des mammifères comme le hérisson y trouveront un abri pour y passer l’hiver.

Conservez le bois mort tombé au lieu de le brûler. Faites-en des tas, des fagots à installer au sein de la végétation pour ralentir son dessèchement. Les souches, coupées hautes (jusqu’à un mètre) et les arbres déracinés par une tempête doivent aussi être, dans la mesure du possible, laissés sur place. Ils se décomposeront lentement et enrichiront le sol !

Prenez le temps d’observer un arbre mort sur pied, en étant discret vous aurez peut-être la chance d’apercevoir la diversité remarquable que peut offrir celui-ci.

Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Polypore_du_bouleau
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bois_mort
https://www.gerbeaud.com/jardin/jardinage_naturel/bois-mort-au-jardin,1322.html