Tous à pied

Rôle des jardins : maillage écologique

A l’instar des haies, les jardins forment des connexions entre les milieux naturels parcourus par tous les êtres vivants qui cheminent à l’arrière de nos maisons. L’aménagement de nos jardins peut dès lors favoriser leur venue. La disposition de nos espaces verts peut en effet jouer plusieurs rôles.

Ce sont par exemple des zones de nourrissage. Les oiseaux viennent s’y engraisser avant l’hiver, grâce aux graines et aux baies issues de vos arbres et arbustes. La présence de moutons peut par exemple attirer des diptères ou des coléoptères comme le bousier. D’autres fruits attireront des mammifères comme les rongeurs,…

Vos arbres servent également de perchoirs aux oiseaux ! Ils adorent y faire des démonstrations de chant, que ce soit à l’aube ou au crépuscule. Vos jardins font aussi office de dortoirs pour certains passereaux comme le moineaux domestique, la mésange bleue ou encore le rougequeue noir. Pensez d’ailleurs à disposer vos nichoirs en respectant les conditions de vie de vos invités.

Conseils pour nourrir les oiseaux

Si vous souhaitez aider au mieux les oiseaux en les nourrissant, voici quelques points clés à retenir :

Ne donnez pas des graines toute l’année ! Le nourrissage doit idéalement commencer lors des premiers vrais froids (vers la fin novembre) et se terminer à la sortie de l’hiver (vers mi-mars). Vous leur serez réellement utiles durant cette période, mais vos amis à plumes doivent apprendre à se débrouiller davantage le reste de l’année.

N’arrêter pas le nourrissage brusquement, surtout en période de gel ou de grand froid. Les oiseaux habitués à venir chez vous auraient alors beaucoup de mal à chercher de la nourriture ailleurs.

N’oubliez pas l’hygiène ! Il faut régulièrement nettoyer les mangeoires pour retirer les fientes et les vieux aliments afin d’éviter la transmission de maladies.

Privilégiez l’achat de graines non traitées et pensez à varier l’apport de graisses grâce au beurre, notamment.

Evitez de mettre trop de nourriture d’un coup : cela risque de pourrir, mais aussi d’habituer les oiseaux à des quantités excessives et à terme de les rendre dépendants de votre mangeoire. 

Sources :
https://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/comment-nourrir-oiseaux-hiver-00411/