Tous à pied

Pourquoi ?

Nous croyons en les expressions « Tous seul, on va plus vite. Mais à plusieurs, on va plus loin » ou encore «  Il y a plus dans deux têtes que dans une ». C’est pour cela qu’il est important de pouvoir organiser des moments d’échange entre différents acteurs.

Les réunions de concertation peuvent avoir différents objectifs :

  • rassembler autour de la table un maximum de personnes concernées de près ou de loin par une thématique à travailler : valorisation des sentiers de la commune, comment développer la thématique piétonne dans mon village… ;
  • convaincre les personnes autour de la table de développer une thématique piétonne ou sentier ;
  • expliquer les différentes étapes du projet et présenter le rôle de chacun ;

Pour qui ?

Citoyens, communes, administrations, mixtes…

Comment ?

Depuis de nombreuses années, nous animons des réunions de concertation. Celles-ci peuvent prendre différentes formes. Cela peut aller d’une réunion de travail avec différents intervenants à l’animation d’une soirée.

Notre travail se déroule selon une approche participative en collaboration avec la commune, les associations locales, la population, les organismes supracommunaux (DNF, Province, GAL, Contrat rivière…).

La commune est bien entendu le premier partenaire de terrain. Que ce soit avec le Service Environnement, Urbanisme ou des Travaux, la collaboration avec les services communaux est indispensable pour mener à bien tout projet concernant les déplacements à pied. Des réunions de concertation et d’information sont nécessaires pour garantir la pertinence du choix des itinéraires, une coordination efficace et l’avancée des réalisations sur le terrain.

Il est aussi important de mobiliser les associations locales et la population qui sont  un relais actif et volontaire. Les associations locales jouent un rôle très important sur le terrain. Elles sont actives sur place parfois depuis plusieurs années et bénéficient d’une expérience précieuse.

Un groupe « piéton », un groupe « sentier », un comité de quartier, un club de marche, une association de protection de la nature ou un cercle d’histoire peuvent relayer efficacement les informations utiles à tout projet d’aménagement ou d’itinéraire.

La population locale garde la mémoire des lieux et de leurs usages. La consultation des habitants est une source précieuse de renseignements.

Personnes de Contact