Tous à pied

Benoite et zoochorie

Saviez-vous qu’en vous promenant, vous aidez inconsciemmentrncertaines plantes à se reproduire ?

La benoîte urbaine (Geum urbanum) en est l’exemple parfait ! Après la fécondation de sa fleur, cette vivace développe un petit fruit rond hérissé : ce sont des dizaines de graines agglomérées, chacune munie d’un crochet.

Ses crochets servent à vous agripper lorsque vous la touchez avec votre pull, ou lorsque votre chien ou tout autre animal l’accroche dans ses poils. Vous devenez alors le moyen de transport idéal pour déplacer ses graines au loin, si possible là où les conditions permettront aux futures benoîtes de poursuivre leur cycle de vie.

Ce mode de dissémination des graines s’appelle la zoochorie, qui vient du grec ancien « zoo » (animal) et « chorie » (se mouvoir). Elle dissémine donc ses graines grâce aux mouvements des animaux. D’autres plantes utilisent des modes de dissémination différents comme l’anémochorie (par le vent), la barochorie (par simple gravité), l’hydrochorie (par l’eau),…

 

A Noter

Les racines de la benoîte contiennent une huile essentielle, l’eugénol, qui est le principe actif présent dans le giroflier, et donc dans les clous de girofle ! Vous pouvez donc en faire un usage similaire, que ce soit pour parfumer vos plats ou pour l’utiliser comme antiseptique et anesthésiant.