Tous à pied
Les Bons Randonneurs
Article | Conseils | News |

Les Bons Randonneurs

Service : Formation et information Publics : Particulier, Piéton, Randonneur, Sportif, Touriste Thématiques : Loisir, Législation, Marche de loisir

Alors c’est comme les chasseurs, il y a les bons et les mauvais 🙂 Et on vous explique toutes les différences ici.

Les bons comportements du randonneur 

Randonner est un loisir présentant de nombreux avantages, accessible facilement, bon marché, réalisable près de chez soi. Il n’en demeure pas moins que même la randonnée peut avoir un impact négatif sur notre environnement que nous souhaitons justement découvrir.  

Randonner, c’est parcourir, traverser des lieux où vivent d’autres personnes, mais aussi des animaux, des plantes. C’est passer, profiter de ce que la nature, les générations passées…et actuelles nous ont légué (un monument, un arbre ou même un banc)

Il est important de respecter tout cela et donc de rappeler certaines règles de bases. La liste ci-dessous est non exhaustive et trouve son inspiration dans la charte du randonneur de la Fédération Francophone de Randonnée. 

Ne laissez pas trainer vos déchet.

Conseil qui coule de source et pourtant. Retournez chez vous avec vos déchets. Laisser trainer ses déchets, c’est altérer la qualité du lieu, impacter négativement l’environnement. Pensez aussi à reprendre avec vous vos déchets organiques. Même s’ils peuvent se décomposer, ils peuvent modifier les habitudes des animaux sauvages, les rendre malades.   

Restez sur les sentiers ouverts à cet effet. 

Même en forêt. Il s’agit d’une obligation légale. N’oubliez pas que de nombreux sentiers que vous allez parcourir sont des servitudes publiques de passage sur propriété privée. Cela veut dire que vous avez le droit de traverser cette propriété, mais que vous devez rester sur le sentier. Quitter le sentier, c’est entrer dans la propriété d’une autre personne.   

Soyez attentifs si vous utilisez un sentier qui traverse une prairie.  

De nombreux sentiers publics traversent les prairies. Vous avez théoriquement le droit d’y aller, mais soyez attentifs à ne pas gêner le bétail qui s’y trouve. Avant de vous y engager, vérifiez s’il y a un taureau, une vache avec un jeune veau. Si c’est le cas, pensez à peut-être prendre un autre itinéraire. Faites un détour au besoin. Il n’est pas toujours autorisé de traverser une prairie avec un chien. Si c’est le cas, veillez à avoir votre chien en laisse près de vous. Enfin, veillez à toujours bien refermer les barrières derrière vous.  

Gardez votre chien en laisse. 

Dans les forêts wallonnes, il s’agit même d’une obligationNous considérons (presque) tous que notre chien est gentil et qu’il ne fera pas de mal, mais d’autres promeneurs peuvent en avoir peur. De plus, les autres animaux peuvent le percevoir comme un prédateur !

Laissez les fleurs où elles sont.

Nous sommes souvent tentés de cueillir un joli bouquet de fleurs. Elles sont pourtant beaucoup plus jolies dans leur milieu naturel que dans un bouquet. Et pourrons profiter au plus grand nombre. N’arrachez pas de fleur, de bourgeon ou de jeune pousse, mais apprenez à reconnaître la faune et la flore dans leur environnement naturel. Cette règle peut être généralisée à tout ce que vous trouverez « joli » : une pierre, une borne, un tronc d’arbre. 

Respectez la signalisation en vigueur.  

De nombreux panneaux d’autorisation ou d’interdiction sont placés sur les chemins et sentiers. Respectez-les. En cas de doute sur leur légalité, n’hésitez pas à nous contacter  via info@tousapied.be. Vous pouvez aussi consulter notre article sur les différents types de panneaux et l’affichage en matière de chasse.  

Respectez les autres usagers et soyez courtois. 

La randonnée n’est pas la seule activité pratiquée sur les chemins et sentiers. Ils sont utilisés par les cyclistes, cavaliers, naturalistes, photographes, agriculteurs… Un bonjour, un salut sera toujours le bienvenu. Pensez « convivialité ». 

Soyez discrets. 

Les animaux sauvages ne sont pas habitués à entendre nos bruits.Restez discrets pour avoir une chance de les apercevoir. Ne touchez jamais un jeune animal, sa mère l’abandonnerait. Soyez discret pour les animaux, mais aussi pour les autres utilisateurs des sentiers et les habitants.  

Privilégiez la proximité, le covoiturage et les transports en commun. 

Le transport est l’une des principales sources d’émission de gaz à effet de serre. Préférez le covoiturage ou les transports en commun pour vous rendre en randonnée. Avant d’aller de l’autre côté du pays, allez découvrir les richesses qui sont à votre porte.