Tous à pied
Quelles sont les causes du retrait des enfants de l'espace public?
Article | Dossier thématique |

Quelles sont les causes du retrait des enfants de l'espace public?

Service : Information et Sensibilisation Publics : Particulier, Piéton, Pouvoir public Thématiques : Aménagements, Voiries

Nous vous en avions déjà parlé dans un précédent article (à relire ici si jamais), en 100 ans, la distance parcourue par un enfant seul et le temps passé à l’extérieur ont fondu comme neige au soleil.  Les raisons principales à ces diminutions ?  L’augmentation du trafic et la peur des parents liée au risque d’accident, la crainte des mauvaises rencontres et enlèvements ainsi que la diminution de la vie de quartier et par conséquent, de la surveillance collective et du contrôle social.

Un enquête récente de Clément Rivière « Leurs enfants dans la ville.  Enquête auprès de parents à Paris et Milan » paru aux presses universitaires de Lyon apporte de nouveaux éclairages sur cette thématique.  Dans ce livre, l’auteur s’est appuyé sur de nombreux entretiens et observations de terrain afin d’identifier les dynamiques qui encadrent la socialisation des enfants aux espaces publics.

Dans son ouvrage, Clément Rivière nous parle, notamment, des répercussions qu’ont les innovations technologiques sur les usages quotidien de l’espace public. Le développement des réseaux de collecte de déchets ainsi que ceux d’approvisionnement en énergie et eau ont par exemple rendu davantage possible le fait de rester chez soi.  Les nouveaux moyens de communication, le télégraphe, le téléphone, la presse ont réduit la nécessité de coprésence physique à la transmission d’informations.  En ce qui concerne les enfants, l’essor de la téléphonie mobile, des jeux vidéo et d’Internet participent à la « culture de la chambre ».  La sociabilité enfantine se recentre vers le domicile car la présence physique n’est plus nécessaire pour entretenir les relations amicales.

S’il est nécessaire de prendre en compte le développement des moyens de communication et des nouveaux supports de jeux pour comprendre ce retrait des enfants des espaces publics, le phénomène sans doute le plus impactant est la diffusion à grande échelle de l’automobile.

Cette dernière constitue « le plus grand consommateur d’espace personnel et public que l’homme ait jamais inventé ».

Depuis des années, les politiques d’aménagement des villes sont pensées et construites autour des voitures.  Le besoin de places de parking a, entre autres, réduit significativement l’espace disponible pour les jeux d’enfants.  L’augmentation du nombre de voitures rend également la fréquentation de l’espace public par les enfants beaucoup moins rassurante pour les parents car elle va de paire avec une augmentation du nombre d’accidents.  Autre conséquence directe de cette hégémonie de la voiture : l’augmentation de la pollution qui rend la fréquentation de l’espace public hostile et dangereuse pour les voies respiratoires des plus jeunes.

 

Sources

https://theconversation.com/bonnes-feuilles-leurs-enfants-dans-la-ville-enquete-aupres-de-parents-a-paris-et-a-milan-170571?fbclid=IwAR0z486yJGRe3NlGczdZVuwPX0pWQYAEqjdQ-mkdyzaKZndbtUOnaY46l5c

https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2010-1-page-19.htm