Tous à pied sur le terrain: Lille nous voilaaaaa !

L’équipe de Tous à Pied a profité des grandes vacances pour se mettre au vert en organisant une journée d’équipe à Lille. L’occasion de voir sur place les aménagements réalisés en faveur des piétons et de rencontrer les personnes qui ont participé à la mise en oeuvre d’une stratégie d’encouragement de la marche au sein du territoire métropolitain lillois.  

Cette agglomération de plus d’un million d’habitants (un peu moins que Bruxelles et Anvers) est la quatrième agglomération française après Paris, Lyon et Marseille. Elle porte le statut de Métropole au sens du droit français, ce qui signifie qu’elle possède toutes les compétences nécessaires en matière de transport et mobilité pour développer une politique de mobilité en faveur des déplacements piétons.

Sur le terrain, nous avons donc eu l’opportunité de visiter certains lieux emblématiques de la ville et cas de bonnes pratiques qui sont à découvrir dans cet article. 

EuraTechnologies et son écoquartier

EuraTechnologies est un des cinq pôles d’excellence de la Métropole Européenne de Lille dédié au numérique. Il regroupe et fédère des acteurs du numérique (notamment Microsoft), des acteurs du monde de la recherche, de l’enseignement supérieur et des acteurs économiques dans le domaine des nouvelles technologies avec pas moins de 300 entreprises, 3700 emplois, des espaces de co-working, etc. 

Le quartier s’est totalement transformé en une dizaine d’années pour accueillir ce pôle. Avec la présence du canal de la Deûle à proximité, les aménageurs ont décidé de remettre l’eau au coeur de l’espace public. Une balade est désormais possible au bord de l’eau. Le mobilier urbain a été lui aussi choisi en fonction de la proximité avec la rivière.

Promenade le long de la Deûle

En face du bâtiment principal d’EuraTechnologies, se trouve un jardin d’eau qui joue un rôle de stockage et de phytorémédiateur (La phytoremédiation est la dépollution des sols, l’épuration des eaux usées ou l’assainissement de l’air intérieur, utilisant des plantes vasculaires, des algues (phycoremédiation) ou des champignons (mycoremédiation), et par extension des écosystèmes qui supportent ces végétaux). Il évolue au rythme des pluies. Sa végétation se bonifie chaque année. 

Le jardin d’eau

Certaines rues environnantes ont été réaménagées en voie jardin, végétalisées, apaisées (zone 30) et partagées davantage avec les usagers actifs. À travers le quartier, de nombreux canaux récoltent les eaux pluviales et offrent une qualité unique aux espaces publics.

Les canaux

Dans l’écoquartier de Rives de la Haute-Deûle voisin, de nombreuses allées piétonnes végétalisées favorisent le déplacement aisé en créant des raccourcis agréables entre les différents bâtiments.

Les allées piétonnes

Le jardin des géants

Autre quartier, autre ambiance, inauguré en 2009 en remplacement d’un ancien parking aérien aujourd’hui enterré, le jardin des géants est un parc urbain d’environ 2 hectares situé à proximité de la gare internationale de Lille Europe. Il est aménagé dans un interstice entre le boulevard périphérique et les bâtiments alentours et permet un cheminement agréable et direct pour les piétons qui souhaitent se rendre d’un quartier à un autre, notamment pour les nombreux employés/fonctionnaires de la Métropole européenne de Lille. 

Bambous dans le jardin des géants

On peut donc simplement le traverser ou s’y arrêter et flâner dans les allées entre bassins, miroirs d’eau, architectures d’osier tressé, et végétation abondante. Un véritable havre de paix en ville !

Plan d’eau et allées piétonnes

Il s’agit également d’un lieu de vie, de culture et de diversité grâce à ses espaces ouverts et une grande esplanade dédiée aux réceptions et aux spectacles.

Le Centre et la Gare

En août 2016, la ville de Lille a lancé officiellement son nouveau plan de circulation mettant au premier plan les piétons et autres modes actifs. Le partage des rues est ainsi mieux équilibré entre les modes motorisés et actifs grâce à l’extension de la zone 30 dans tout le Vieux-Lille et de la zone de rencontre de la Grand-Place aux rues adjacentes. De nombreux sens uniques (double-sens cyclable) ont été mis en place afin de réduire la largeur de la voirie destinée aux voitures et donner plus d’espace aux piétons comme c’est le cas par exemple dans la rue Faidherbe entre la gare de Lille-Flandres et la Grand-Place. 

La rue Faidherbe

Le trafic de transit est aussi réduit, les automobilistes souhaitant traverser la ville étant réorientés vers les boulevards périphériques mieux calibrés. 

Le but est également de réduire la pollution atmosphérique de la ville en encourageant les modes de déplacement les moins polluants comme la marche par exemple. 

En face de la gare de Lille Flandres, l’espace a été réaménagé récemment dans le cadre du projet “Euraflandres” en faveur des nombreux piétons qui s’y déplacent quotidiennement. Cette interface de transport stratégique accueillent des milliers d’usagers chaque jour qui y transitent pour prendre un train régional (en gare de Lille Flandres), les transports urbains (métro, bus, tram) et/ou, un train à grande vitesse à la gare de Lille Europe située à 500 mètres de là.   

Les places autour de la gare, ont désormais chacune une fonction propre. La place des Buisses accueille l’interface train/bus, et le stationnement des vélos. L’Avenue Willy Brandt a fait l’objet d’une mise en impasse avec une fonction de dépose- minute afin de faciliter la traversée des piétons se déplaçant entre les deux gares et le centre commercial tout proche. Avant cet aménagement, les piétons devaient patienter à un feu qui n’était pas respecté, créant ainsi des situations conflictuelles avec les automobilistes.

La place des Buisses

La place de la gare est conçue pour favoriser l’attente des voyageurs en plein air et la largeur de la chaussée qui traverse cette place a été réduite grâce à une mise en sens unique et un couloir bus/vélo dans l’autre sens. La traversée vers la rue Faidherbe (qui permet d’accéder directement au coeur de ville) y est donc grandement facilitée. 

La place de la gare

La nouvelle signalétique piétonne 

L’objectif est de faciliter les déplacements à pied en orientant les piétons vers les points d’intérêts les plus importants de la ville. Cela se matérialise par un réseau de balises au design spécifique signifiant matériellement l’importance que l’on accorde à ce mode de déplacement, et développant une certaine image de marque de la ville grâce au caractère unique et reconnaissable de leur design. Elles sont composées d’un mât travaillé spécifiquement pour être repéré pour les personnes malvoyantes. Sur celui-ci, se trouvent des lamelles contenant des indications directionnelles vers des centres d’intérêt comme les principaux quartiers, les parcs, les gares, les stations de métro, etc. La typograohie varie en fonction des informations, les quartiers sont en majuscules et les autres informations en minuscules. Des pictogrammes sont aussi parfois utilisés.

Indications directionnelles

À certains endroits stratégiques, un plan de quartier est annexé aux panneaux. Sur celui-ci figure un cercle de correspondant à cinq minutes de marche, des points d’intérêt, le nom des rues et un index des rues.

Plan de situation

En conclusion

Grâce à de nombreuses initiatives en matière d’aménagements et de communication, information et sensibilisation, la métropole lilloise tente d’encourager une mobilité alternative à la voiture individuelle sur son territoire avec la marche comme pilier, comme le préconise le principe STOP récemment reconnu par le nouveau gouvernement wallon. 

Riche de cette journée pleine de découvertes, l’équipe de Tous à Pied pourra tirer profit de cette expérience pour continuer à développer son expertise, ses connaissances des bonnes pratiques et ses projets pour encourager le développement d’une culture de la marche en Wallonie et à Bruxelles. 


By | 2019-10-10T07:32:46+01:00 10 octobre 2019|Non classé|