Un pédibus c’est quoi ? À quoi ça sert ? Est-ce efficace ?

Pédibus correspond à un autobus pédestre, principalement utilisé dans le cadre du ramassage scolaire. Au Canada, on dit aussi pédibus scolaire, en Belgique Ramassage scolaire à pied. Mais cette formule n’est pas exclusive au monde francophone, on parle en anglais de walking bus et en allemand de Schulwegbegleitung. 

Dans les années septante,le Danemark lance le projet Safe routes to schoolen réponse au grand nombre d’enfants tués dans des accidents de la route. Trois ans plus tard, le taux annuel d’accidents diminue de 85 %.

Le principe est extrêmement simple : un groupe d’enfants à partir de 4 ans est mené à tour de rôle par des accompagnateurs sur le chemin de l’école. Comme le bus, le PédiBus accueille les enfants en différents endroits d’un itinéraire prédéfini et selon un horaire fixe. Les enfants qui habitent trop loin de l’école pour venir à pied, sont conduits à un arrêt du PédiBus.

Le but premier des PédiBus est de désengorger les abords des écoles. Mais les PédiBus ont bien d’autres avantages ! Ils favorisent l’exercice physique, la socialisation, l’apprentissage des dangers de la rue et l’autonomie des enfants tout en réactivant la solidarité entre familles et générations. Par ailleurs, la marche est un moyen de transport accessible à une grande majorité de la population, indépendamment de l’âge et du statut social.

Voilà pour la théorie, mais sur le terrain qu’est ce que ça donne ?

Une étude pilote réalisée en 2012 aux États-Unis a analysé spécifiquement les effets du pédibus sur les comportements de traversée (de carrefour, rues….) des enfants de 4e primaire. L’objectif étant de voir si la pratique du Pédibus conduit à des comportements plus sûrs dans ces lieux particulièrement sensibles et stratégiques en terme de déplacements piétons.

À noter que les Pédibus du Texas ont quelques spécificité par rapport à ceux de chez nous :

  • Le rang « ramasse » les enfants tout au long du trajet. Or chez nous, la majorité des pédibus partent d’un endroit précis et tous ensemble, ils vont vers l’école.
  • ll s’agit d’un programme pédibus et non uniquement un pédibus. Le « Walking schools bus program » fait partie des programmes du Centre National pour des itinéraires sûrs pour aller à l’école, créé en 2006 (National Center for Safe Routes to School). Il vise à améliorer les comportements plus sécuritaires des enfants en se basant sur 2 faits :
  • Marcher avec un adulte diminue les risques d’accident des jeunes piétons de               presque 70%.
  • Les adultes encadrants le pédibus peuvent enseigner et servir de modèle                     pour les comportements à adopter en rue, sur le trajet de et vers l’école.

Les chercheurs ont donc observé les élèves sur 1 à 3 itinéraires de pédibus. Ils ont ainsi recueilli plus de 2500 observations. L’équipe encadrante des pédibus servant de modèle et « enseignant» aux élèves 5 comportements sécuritaires à avoir sur le trajet de l’école :

·       Traverser une rue ou un passage pour piétons

·       Traverser avec un adulte ou un agent de police/gardien de la paix

·       S’arrêter au bord du trottoir

·       Regarder à gauche, puis droite, puis gauche avant de traverser

·       Marcher et ne pas courir en traversant.

Les parents ont été encouragés à accompagner le pédibus de leurs enfants. Deux adultes encadraient 8 à 12 enfants. Adultes comme enfants portaient une chasuble réfléchissante.

Les conclusions de ces observations sont mitigées. D’une part grâce à l’usage du pédibus, le nombre d’enfants traversant correctement à une intersection a augmenté. La proportion de ceux ne respectant pas l’arrêt sur le bord du trottoir avant de traverser restant encore trop fortement élevée. 

Sur cette base la partie “éducative” du programme pédibus a été revue. Les chercheurs suggèrent en plus d’allonger la durée d’observation et prendre en compte des paramètres tels que les aspects convivial et encombré par le trafic d’un quartier.

Plus près de chez nous, le Pédibus de Malonne (Province de Namur) vient de fêter ses 10 ans d’existence et ses 3 ans de mise en place quotidienne. Tous les jours, des dizaines d’élèves, accompagnés de bénévoles, utilisent ce rang piéton pour se rendre dans l’une des 3 écoles fondamentales du village. Par les petites voiries, loin des embouteillages, tranquillement et en tout sécurité.

Il serait sans doute intéressant de réfléchir à un côté éducatif structuré et validé accompagnant la mise en place des pédibus en Belgique, afin de maximiser l’impact de ceux-ci sur les changements de comportement des enfants.

Pour ceux que cela intéresse : « Mendoza et al., Impact of a pilot walking school bus intervention on children’s pedestrian safety behavior’s : a pilot study », 2012 ».

By | 2019-10-08T14:39:41+01:00 8 octobre 2019|Non classé|