Des voies sans issue  : pas toujours pour tous les usagers  !

Fin de parcours, mais pas pour tous…

Le réseau CeM évite en général de faire part de projets de règlementation, tant qu’ils ne sont pas adoptés. Toutefois, il nous parait important d’informer les lecteurs de certaines problématiques en cours de réflexion. Parmi celles-ci, se pose la question de savoir comment signaler une voirie qui est sans issue pour les véhicules motorisés, mais en possède une pour les piétons, voire les cyclistes. Sur le terrain, on constate de très nombreux cas de ce genre.

Ce concept, parfois appelé « rue continue », « impasse débouchante », est inscrit dans la réglementation notamment en Allemagne et dans les pays scandinaves. En France, il est effectif depuis décembre 2011, en parfaite cohérence avec leur démarche du code de la rue. Il y est défini comme « impasse comportant une issue pour les piétons (et les cyclistes) ». De manière générale, dans ces différents pays, il est signalé en adaptant le signal classique de la voie sans issue (F45), c’est-à-dire en lui ajoutant les pictogrammes du vélo, du piéton ou les deux.

A première vue, la mise en œuvre de cette mesure en Belgique consisterait à adapter notre signal F45. Le Code du gestionnaire prévoit actuellement en son article 12.12 que : « le symbole de ce signal peut être adapté à chaque cas particulier ». Il existe cependant des alternatives dans les signaux habituels pour indiquer que l’impasse dispose d’une issue pour certains types d’usagers. L’usage de la combinaison des signaux F45 et M2 symbolise le fait que la voirie dispose d’une issue pour les cyclistes. Une autre possibilité concerne l’usage du signal C1 avec un additionnel « excepté desserte locale » (qui autorise le passage des cyclistes et des piétons). Toutefois, aucune solution n’existe à destination uniquement des piétons. En effet, le symbole du piéton ne peut à ce jour être utilisé dans un panneau additionnel comparable au M2.

Voie sans issue... pour les automobiles

Voie sans issue… pour les automobiles

La prise en compte grandissante des piétons et des cyclistes encourage à l’adaptation du signal F45, position défendue notamment par l’IBSR. Elle s’inscrit dans la tendance actuelle de promotion de la mobilité cyclo-piétonne, contribuant à la matérialisation de réseaux cyclo-piétons. La signalisation, quant à elle, a été pensée à destination des seuls conducteurs de véhicules motorisés. En ce qui concerne la terminologie … celle du code de la route français est parfaitement compréhensible.

Le 23 mars 2012, en Région flamande : Steunpunt Straten, le centre de connaissance de l’espace public de la Voetgangersbeweging, a proposé, avec le soutien notamment du Fietsersbond et de Trage Wegen, le projet « doorlopende straten » (impasses débouchantes). A suivre donc, puisqu’une proposition de loi a été déposée en ce sens le 7 juin 2012. Mais une cinquantaine de communes flamandes ont déjà pris les devants et sont occupées à adapter leurs signaux, avec des autocollants, ce qui ne semble pas incompatible avec la loi …

Source illustrations : http://steunpuntstraten.be/

Lire aussi

[bws_related_posts]
By | 2019-04-03T11:33:22+01:00 19 avril 2013|Aménagements, Mobilité douce, Usagers|

One Comment

  1. WIBO 17 juin 2015 at 16 h 51 min

    Impasse débouchante:
    «  impasse comportant une issue pour les piétons (et les cyclistes) » 
    Cela signifie-t-il que l’impasse est autorisée seulement aux piétons et cyclistes?
    Qu’en est-il du charroi agricole si l’impasse est un chemin comportant une issue pour un motorisé agricole? Sera-t-il en infraction s’il emprunte le chemin signalé par le F45B? Le signal F45 est conçu pour les voitures de route. Il me semble que les panneaux rectangulaires à fond bleu signifient « autorisé seulement à …. » N’y-a-t-il pas une incohérence?

    Merci pour votre réponse. Avec mes meilleures salutations. C.Wibo

Comments are closed.